Avertir le modérateur

19/06/2008

Volume, le nouveau mensuel rock

309376313.jpg
Volume, autoproclamé "le magazine musical". 106 pages entièrement dédiées à la musique (et aux pubs bien sûr): cool. Le tout pour la modique somme de... 4,95€. Aïe. A ce prix-là, vous allez me dire, on peut acheter deux numéros de Rock Touch, ou un numéro de Rock One et un de Rock Touch, ou un numéro de Rock Mag et un de Rock One. Certes. Mais que vous achetiez Rock One, Rock Touch ou Rock Mag, la couverture sera la même: Tokio Hotel, Avril Lavigne et autres BB Brunes. Avec Volume, au moins, la couverture est plus éclectique: autour d'un Thom Yorke (Radiohead) pensif, on retrouve la jolie tête de Scarlett Johansson, et celle, plus moustachue, de Katerine. J'adôôôôre!


Volume est le nouveau né des Inrockuptibles. Comme son cousin, il est complet et exhaustif. Et contrairement à son cousin, il est uniquement consacré à la musique. Un magazine comme ça, ça fait du bien.

On y trouve tout ce dont on a besoin pour se tenir au courant: les "potins" du rock, son actu, les nouveautés... Autre point fort: dans les pages '"Ici & maintenant", "Haut-parleur" et "C'est déjà demain", on retrouve la même présentation que dans les Inrocks: plein de mini-brèves et de petites bulles qui font un peu fouillis mais qui donnent aussi l'impression qu'on aura jamais fini de tout lire. Du coup, les 4,95€, on les a vite rentabilisés.

En-dehors de ces pages de brèves, le mag propose des papiers plus fournis et plus fouillés. Vous vous êtes toujours demandé quel genre de bonhomme était Dennis Wilson, le batteur des Beach Boys? Volume vous répond. Idem au sujet des concerts "underage", interdits aux plus de 18 ans, qui prolifèrent en Grande-Bretagne et arrivent par chez nous: Volume vous dit tout sur cette nouvelle mode. Quoi, My Bloody Valentine fait son coming back? Bordel de nouilles! Volume ne nous l'aurait pas dit, on l'aurait pas su.

Vous l'aurez compris, le contenu est bon. Très bon même. La maquette aussi. Et ça, on ne peut pas le nier, c'est important. Le visuel de Volume est moderne et coloré, à l'image du mag. Reste que Volume est le petit cousin des Inrocks. Et qu'en tant que tel, ça reste un mag tendance, c'est-à-dire branché rock indé et "musiques actuelles". Moi qui aime aussi le metal et le punk, eh ben je peux toujours me brosser pour entendre parler dans Volume des derniers albums de Shai Hulud ou de Pennywise. C'est le seul reproche que je ferais à ce nouveau mag: le manque d'éclectisme.

On attend maintenant le numéro 2, qui sortira début juillet, histoire de voir s'ils nous ont juste monté la tête pour le premier numéro, ou si c'est un mag qui va vraiment durer et s'imposer comme référence musicale.

 

Commentaires

J'arrive pas à savoir comment ils peuvent y croire encore.
Pour moi la presse musicale papier est finie, mon abonnement R&F se termine le mois prochain et il ne sera pas reconduit.
Mais curieux, je vais quand même l'acheter.

Écrit par : rooroo | 19/06/2008

moi qui aime le rock je l'ai acheter et franchement je suis déçu même pas il mette de la mode de vêtements rock comme dans rockmag.parce que nous on aime bien avoir des publicités des vêtements rock .enfin le deuxieme je me tate a lacheter.

Écrit par : morcillo | 13/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu